Attaque d’un cash point : La vindicte populaire populaire fait 3 morts

La colère couve chez la population, lasse de cette flambée de violences et de l’insécurité grandissante dans laquelle elle vit chaque jour. Les trois malfrats qui avaient usé d’armes à feu pour voler un cash point en ont fait les frais…

Quatre individus munis de fusils de chasse et d’un Pistolet automatique ainsi que des armes blanches ont dévalisé un cash point dans la Commune Urbaine de Port-Bergé mercredi dernier vers 17h30. Un acte ayant provoqué la colère des villageois de cette localité qui ont pris les malfrats en chasse et les ont mis à mort.
Selon les informations recueillies, ces quatre individus se sont pris au préposé de cashpoint au moment où celui-ci rentrait chez lui, avec un ami, sur le chemin d’Andohomby. Les malfaiteurs leur ont tiré dessus avec leurs armes, le jeune homme a été touché au bras, tandis que son à la jambe. Les deux hommes ont été blessés, incapables de réagir. Leurs agresseurs se sont alors empressés de ramasser le sac contenant l’argent de la recette de la journée, dont le montant n’est pas encore communiqué. Par la suite, les malfrats ont pris la fuite, abandonnant sur place leurs victimes, blessés. Cependant, ayant entendu les coups de feu, des villageois se sont précipités sur les lieux, puis se sont empressés de pourchasser les agresseurs. A quelques kilomètres de l’endroit des faits, ils ont rattrapé trois des malfaiteurs et dans leur colère, ils n’ont pas hésité à les abattre. Le PA et les armes blanches, puis le sac contenant l’argent ont été saisis sur eux. Le quatrième individu, quant à lui, a réussi à échapper aux poursuivants. Il devait être encore en possession des fusils de chasse.
Les dépouilles des 3 voleurs ont été récupérées par les agents de la Gendarmerie de Port-Bergé. La foule voulait en effet les brûler sur place. Les deux victimes blessées pour leur part, sont soignés à l’hôpital de Port-Bergé. Leur vie n’est pas en danger.

JemimaR

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.