Carburant et JIRAMA : Rajoelina met la pression sur les pétroliers

Le Chef de l’Etat Andry Rajoelina a été ferme dans ses propos : les prix à la pompe et le coût de consommation d’eau et d’électricité seront revus à la baisse. Il déploiera tous les moyens pour ce faire. Attendre et voir.

Le Président de la République Andry Rajoelina rencontrera les opérateurs pétroliers lundi prochain. Mais il a déjà planté le décor hier avant même cette rencontre. «Les prix à la pompe doivent baisser et ils baisseront», a-t-il déclaré d’un ton ferme hier à Ivato lors de sa visite au salon de l’ITM.
Le Président de la République Andry Rajoelina a fait de son cheval de bataille, lors des élections présidentielles, cette baisse des prix à la pompe. «Les frais de transport, les marges bénéficiaires, les pourcentages de crédits imposés par les opérateurs sont trop importants. Je fais la promesse au peuple malgache que les prix à la pompe baisseront après notre rencontre».
La semaine dernière, une mission technique du FMI ou Fonds Monétaire International, conduite par Charalambos G. Tsangarides a déclaré au sujet des prix du carburant, que les discussions de l’Etat malgache avec les pétroliers doivent être poursuivies. D’après eux, le mécanisme de tarification des produits pétroliers doit également permettre d’aligner les prix à la pompe à l’évolution des coûts à l’international.
Baisse de tarif de la
JIRAMA
La baisse des prix des produits pétroliers doit entrainer la baisse du coût de l’électricité. Le Président de la République, toujours à Ivato hier, a déclaré que la JIRAMA ne devrait plus payer plus que la puissance fournie de ses groupes électrogènes qu’elle loue aux entreprises privées. «La charge de la JIRAMA doit être revue à la baisse. Il est inconcevable que la JIRAMA paie la valeur de la puissance installée de 12 mégawatts, par exemple, alors que les groupes en question ne fournissent que 3 mégawatts. Les contrats conclus avec les anciens dirigeants doivent être résiliés», a annoncé le président de la République avant de continuer qu’il ne tolèrera plus ces agissements qui prennent en otage la population et le pays tout entier.

Velo Ghislain

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.