Mercredi 21 Fevrier 2018

Economie : 2/3 des chefs de ménage malgaches exercent dans le secteur informel

De nouvelles statistiques dans le cadre d’une analyse du taux de pauvreté et des efforts menés pour combattre ce fléau, sont publiées récemment par l’INSTAT. Les résultats ne sont pas brillants et Madagascar devra redoubler d’efforts en vue d’un développement durable. lire la suite…

Aide à la balance de paiement  : Les explications de Falihery Ramakavelo

Pour le FMI, les 47,1 millions UDS accordés à la Grande île dans le cadre de la Facilité de Crédit Rapide constituent une aide à la balance de paiement. lire la suite…

Sport : La BFV soutient le rugby malgache

La banque BFV-Société Générale apporte son soutien au rugby malgache à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations de Rugby (CAN) qui s’est déroulée la semaine dernière du 28 juin au 06 juillet au stade de Mahamasina. lire la suite…

THB : Nouvelles étiquettes

THB : Nouvelles étiquettes

THB entend insuffler un vent nouveau afin de satisfaire davantage les consommateurs. La marque du Fihavanana offre un lifting au packaging de la THB Pilsener en format 33cl. lire la suite…

Edition du 07 juillet 2014

Edition du 07-07-14

Affrontement Fokonolona / Gendarmes : Deux blessés

Les actes de «dahalo» se soldent souvent par des morts et des blessés. Les populations expriment leur ras-le-bol et veulent punir à leur manière les dahalo qu’ils capturent. Mais, c’est contraire à la loi. Explications.

Un affrontement entre une partie de la population d’Antsapanimahazo du district d’Antsi­rabe et la Gendarmerie aurait fait 2 blessés hier sur la RN 7.
La colère de la population de cette localité avait été causée par la protection par les éléments des Forces de l’ordre d’un individu accusé d’avoir volé des bovins. Sans l’intervention des gendarmes, ce dernier aurait essuyé la vindicte populaire.
D’après une source locale, les habitants d’Antsa­panimahazo avaient érigé des barricades sur la RN7, raison pour laquelle la Gendarmerie est intervenue. Cette source a indiqué que ces habitants réclamaient qu’on leur livre le présumé voleur de bovins qu’ils accusaient d’être à l’origine des vols successifs qu se sont produits dans cette localité. La circulation automobile à cette hauteur avait même été perturbée par ce mouvement populaire.
Face à la situation, les Forces de l’ordre ont réagi et qualifiaient ainsi la manifestation en question d’acte de « rébellion ». Les éléments des Forces de l’ordre avaient pris les dispositions nécessaires pour disperser les manifestants. Elles ont ainsi utilisé leurs armes pour ce faire. Ce qui et aurait fait 2 blessés.
La Gendarmerie d’Antananarivo n’a pas encore confirmé le nombre de bles­sés ni l’utilisation d’armes à feu dans cet affrontement et avait choisi de ne pas se prononcer pour l’instant.
Depuis quelques années, la vindicte populaire devient de plus en plus fréquente. Un manque de confiance en la Justice s’installe. Un point qui devra être remédié par le régime actuel à travers une sensibilisation au sujet du rôle de la Justice afin de rétablir cette confiance entre les gouvernants et les gouvernés.

Marc A./Fah A.

Vers la baisse du coût de l’énergie

Nous entamons le deuxième semestre de l’année. Pour le gouvernement, le premier semestre ne pouvait pas être un round d’observation. De gros chantiers ont été ouverts : dans le Menabe avec le concours financier de la BAD, à Nosy-Be avec la Banque mondiale à propos du développement du tourisme.
Les premiers barils d’huile lourde de Tsimiroro sont sur le marché local. Cela suppose de l’espoir pour la révision à la baisse du prix de l‘énergie. L’impact de cette baisse est important car il touchera tous les ménages et il est un facteur positif pour encourager les industriels étrangers et locaux à investir à Madagascar.
Le coût de l’énergie pénalise les investisseurs étrangers. Les barils de Tsimiroro représentent une grande opportunité de développement. Et cela va redynamiser le secteur de la recherche pétroliere avec les autres compagnies déjà en place.
Pour arriver à un taux de croissance de 7%, il faut trouver d’autres financements, de l’avis des analystes économiques. Le financement classique traditionnel ne suffit plus. Avec la mondialisation et le flux important des capitaux, le succès des fonds souverains, les règles de la finance internationale, ont quelque peu changé. Les pays émergents en savent quelque chose. Tout comme des pays africains, comme le Sénégal. Madagascar doit en prendre de la graine.

Air Madagascar : Une cellule de crise créée

La compagnie aérienne nationale Air Madagascar a besoin d’être restructurée pour qu’elle puisse atteindre sa véritable vitesse de croisière. Il importe également de défendre sa notoriété sur le plan international. lire la suite…

Région Menabe : Lancement de l’approche intégrée de  développement communautaire

L’approche intégrée de développement communautaire a été lancée officiellement le 05 Juillet dernier par le Premier Ministre le Dr Kolo Roger et la Coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies et Représentante résidente du PNUD Fatma Samoura dans le Fokontany d’Andranomena, situé à 25 km du chef-lieu de région Menabe. lire la suite…

Solofo Rasoarahona : “Le CEDS ne crée pas une société secrète”

Solofo Rasoarahona, Délégué Général du Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques (CEDS) a mis en exergue les valeurs dispensées par le CEDS au cours de ses dix années d’existence. lire la suite…

Journée Internationale des Coopératives : Sensibiliser les M.E.R à percer de nouveaux marchés

La relance économique constitue actuellement le mot d’ordre du gouvernement. A cet effet, le ministère de l’Industrie, du Développement des PME et du Secteur privé a fait une descente à Fénérive-Est, région Analanjirofo dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale des Coopératives. lire la suite…