Samedi 18 Novembre 2017

Un nouvel échiquier politique se forme

On attend avec impatience la proclamation des résultats officiels de la députation. Pourquoi cette impatience ?  La physionomie de l’Assemblée Nationale aura un impact  sur  l’échiquier politique.  Et cet échiquier politique est déjà  bouleversé depuis que la CES a publié les résultats officiels du premier tour et du second tour de l’élection présidentielle.
Ce n’est pas tout.  La fin de la Transition a été marquée par la démission du président de la Transition et celle du Gouvernement d’Union nationale. Elle signifie qu’une page est tournée et que plusieurs acteurs politiques ont été happés par la trappe des urnes.  Ils vont, cependant, tenter littéralement de ressusciter en misant sur le jeu des alliances sinon de rebondir en saisissant la main tendue par le Président de la République.
Autrement dit,  l’après-investiture sera placée sous le signe des négociations politiques. Le Président de la République aura certainement fort à faire. Pour être conséquent envers lui-même et logique envers son discours, il  sera amené  à discuter et  à dialoguer avec toutes les forces vives. En sachant qu’il est difficile, voire même dangereux, de faire du neuf avec du vieux (J’allais dire des vieux).
Hery Rajaonarimampianina dispose, cependant, de deux  atouts majeurs : primo, grâce à l’expérience de la transition, il sait à quoi (à qui) s’en tenir. Secundo, il bénéficie du soutien qu’il faut pour mener à bien sa mission de reconstruction. La Constitution actuelle lui donne suffisamment de pouvoir pour être un vrai président qui orchestre l’Exécutif. Il est élu au suffrage universel,  il a prêté serment solennellement. Le Premier ministre qui va venir n’a pas cette légitimité, encore moins cette autorité issue directement des urnes.
C’est en connaissance de cause que la mouvance Ravalomanana  a décidé de négocier sa participation au pouvoir. La Communauté Internationale le souhaite du reste. Mais, le hic dans cette démarche s’appelle Dr Jean Louis Robinson. Et on sait que ce candidat malheureux du second tour et son parti Avana, souhaitent également collaborer avec  le Président de la République… On comprend, dans ces conditions, pourquoi le torchon vient de brûler entre Magro, Antanimena  et  Ambohimiandra.

Formation du gouvernement : Des ministres démissionnaires exigent leur reconduction

En attendant la publication des résultats officiels des élections législatives, qui précédera la désignation du Premier ministre, les batailles et les surenchères pour obtenir des sièges sont à leur comble. Tout chemin mène à Rome, dit-on, et pour parvenir à leurs fins, des ministres démissionnaires utilisent des voies qui ne sont pas très recommandables. lire la suite…

Trafic de bois de rose : Embarquement dans 6 ports secondaires

Il semble difficile de mettre un frein au trafic de bois précieux, à en croire les récentes informations qui circulaient depuis hier. lire la suite…

Gouvernement : La mouvance Ravalomanana négocie

La Mouvance Ravalomanana est en train de négocier sa participation au régime Rajaonarimampianina, a confié hier, lors d’un entretien avec la presse, Roland Ravatomanga, chef de délégation de cette mouvance. lire la suite…

Nosy-Be : Grande réunion sur le tourisme

Insécurité grandissante, lynchage de deux étrangers… autant de faits qui ont terni l’image de Nosy-Be, ces derniers mois, alors que l’île était auparavant l’une des destinations privilégiées des touristes. lire la suite…

HJRA : L’état de santé des blessés en nette amélioration

Elisabeth Gabrielle Rasoanandrasana, blessée lors de l’attentat qui s’est produit dans la nuit du 25 janvier dernier à Anosy, a repris connaissance hier, a-t-on appris de source hospitalière. lire la suite…

Conférence des bailleurs, mission du FMI : Le Pr Roger Ralison s’exprime

En sa qualité d’économiste, le Pr Roger Ralison se dit satisfait de l’appel du président Hery Rajaonarimampianina, à Addis-Abeba, à une conférence des bailleurs et des amis de Madagascar, d’ici trois mois. Selon ses dires, cela devra engendrer ipso facto la confiance des bailleurs. lire la suite…

Carburant : Nouvel appel d’offres pour la fourniture de cartes électroniques

Des gabegies ont toujours été constatées dans l’utilisation des chèques carburants et lubrifiants ou CCAL. L’échange de CCAL contre de l’argent liquide, bien que prohibé par la loi, est devenu une pratique courante. Pour y pallier, il est prévu que les tickets carburants soient remplacés par des cartes électroniques. lire la suite…

Météorologie : Encore et toujours de la pluie durant les jours à venir

Les fortes pluies de ces derniers jours continueront de s’abattre sur la Capitale pour les deux prochains jours, selon le service de la météorologie d’Ampasampito. lire la suite…

Edition du 03 février 2014

Edition du 03-02-14

Robinson / Zanak’i Dada : Divorce officialisé

Depuis les campagnes électorales, les alliances se font et se défont au gré des candidats et des politiciens. Jusqu’à présent, le principe est toujours adopté.

Il n’est plus question de rumeurs. Cette fois, le divorce entre Jean Louis Robinson et Marc Ravalomanana est consommé. Maître Hanitra Razafimanantsoa, de la mouvance Ravalomanana, a annoncé que le chemin des deux personnalités se sépare ici. « A partir du moment où Jean Louis Robinson a annoncé qu’il jette l’éponge, il a alors arrêté de défendre les droits des électeurs. A partir de là, nous avons rompu tacitement,et non officiellement, nos liens », a avancé Me Hanitra Razafimanantsoa, propos rapportés dans les colonnes du Journal de l’Île de La Réunion. « A partir de là,chacun de son côté », a-t-elle poursuivi.
L’entourage de l’ancien Président de la République Marc Ravalomanana et lui-même n’ont pas apprécié le semblant de désistement de leur candidat à la Présidentielle Jean Louis Robinson, à en croire l’évolution de la situation au sein de la mouvance Ravalomanana.
En effet, Me Hanitra Razafimanantsoa a indiqué de manière claire que le Dr Jean Louis Robinson aura renoncé à défendre le droit des électeurs en admettant trop facilement sa défaite. Ce parlementaire, provisoirement élue député du 1er arrondissement d’Antananarivo, a indiqué que leur candidat à la Présidentielle avait contesté les résultats de la Présidentielle, toutefois, il avait par la suite admis sa défaite, une attitude de Jean Louis Robinson que les membres de la mouvance Ravalomanana n’ont pas du tout assimilé.
De son côté, Roland Ravatomanga, chef de délégation de la mouvance Ravalomanana pourrait participer au nouveau gouvernement. En effet, ce dernier s’est abstenu de lancer des propos critiques à l’endroit du nouveau Président de la République et s’était dit même confiant des gestes de Hery Rajaonarimampianina qui vont plutôt dans le sens de l’apaisement, d’après le ministre de l’Agriculture.

Marc A./Fah A.