CFM : Prestation de serment des nouveaux membres

Le Conseil Fampihavanana Malagasy est enfin opérationnel, s’il avait beaucoup alimenté les conversations depuis plusieurs mois auparavant. Le voile est à présent levé sur ses 33 membres actifs.

Les 33 membres du Conseil du Fampihavanana Malagasy ont prêté serment hier à la Cour Suprême d’Anosy. En effet, la loi sur la réconciliation nationale exige une telle procédure avant l’entrée en fonction de ces Conseillers du Fampihavanana Malagasy. Les 33 Conseillers du Fampihavanana Malagasy travailleront pour un mandat de cinq ans.
D’après Alphonse Maka, Conseiller du Fampihavanana Malagasy, la première mission qui incombe au CFM serait de faire connaître au grand public les missions et attributions de cette structure. En effet, bon nombre de Malgaches ignorent encore les rôles et tâches du CFM.
La loi 2016-037 article 4 relatif à la Réconciliation nationale détaille clairement les missions du CFM.
Le Conseil du Fampihavanana Malagasy est un organe constitutionnel. Il jouit du principe d’autonomie administrative et financière ainsi que de l’indépendance par rapport aux autres institutions de l’Etat. Le CFM, selon la loi 2016-037 du 02 fevrier 2017 portant sa création, est chargé de conduire le processus de réconciliation nationale. Il exerce sur toute l’étendue du territoire national, la plénitude de compétence dans l’accomplissement de sa mission afin de soigner et de guérir les blessures individueles et collectives du passé, en vue d’établir les saines fondations pour l’avenir de Madagascar.

Velo Ghislain

Imprimer Imprimer