Conjoncture : Ravalomanana en train de désavouer ses parlementaires

Le discours de Marc Ravalomanana à Mahajanga hier a quelque peu surpris les observateurs. Il a expliqué que les manifestations qui se déroulent actuellement sur la place du 13 Mai est une démarche qui se limite seulement aux 73 députés. «Il n’y a pas d’alliance entre le MAPAR et le TIM. Cette manifestation est seulement initiée par les 73 députés qui s’opposaient à l’adoption des lois organiques sur les élections», a fait savoir Marc Ravalomanana. Il a ajouté qu’il ne faut pas associer le parti TIM avec cette manifestation. «J’étais sur la place du 13 Mai lundi dernier pour simplement présenter mes condoléances aux familles des victimes», a-t-il fait savoir hier à Mahajanga.
L’ancien président de la République, Marc Ravalomanana a également fait savoir qu’il s’oppose à un coup d’Etat. Il veut, selon ses dires, toujours demeurer dans le cadre constitutionnel et ne participera pas à un coup d’Etat. Même son de cloche de la part des députés TIM qui sont parmi les initiateurs de la manifestation de la place du 13 Mai. Hier, Hanitra Razafimanantsoa, dans son discours, a clairement expliqué qu’ils veulent rester dans le cadre légal dans leur démarche qui consiste à réclamer le départ de l’actuel Président de la République Hery Rajaonarimampianina.
Hanitra Razafimanantsoa d’expliquer également hier que toute initiative de médiation ou de discussion devra concerner les 73 députés et non un parti politique en particulier. «Il ne faut pas associer le TIM ou le MAPAR dans notre démarche, nous sommes 73 députés pour le changement et nous opérons ensemble dans tout ce que nous entreprenons», a toujours expliqué Hanitra Razafimanantsoa.
Les observateurs s’attendent désormais à de plus amples explications de la part des deux partis TIM et MAPAR sur ces manifestations. En effet, la population n’arrive pas à dissocier ces députés de leurs partis respectifs.

Velo Ghislain

Imprimer Imprimer