Déménagement à Ambohimanambola : Grève à Fasan’ny Karana

Déménagement à Ambohimanambola : Grève à Fasan’ny Karana

Après les responsables des coopératives de la Zone Régionale de la RN1 reliant Antananarivo à Tsironaomandidy, dans la nouvelle gare routière d’Andohatapenaka, ceux de la RN et régionale 7 desservant la capitale au Sud du pays n’ont pas tardé à manifester pour désapprouver leur déménagement vers la nouvelle gare routière d’Ambohimanambola.
Les marchands, les conducteurs de taxi-brousse, les rabatteurs, les guichetiers, les gargotiers et même les usagers et le président du Collectif pour la Défense des Droits des Consommateurs de Madagascar se sont rassemblés à Fasan’ny Karana samedi dernier pour exprimer leurs inquiétudes de ce déménagement qu’ils jugent d’intempestifs. D’après eux, ce déménagement n’est pas favorables ni à leurs activités respectives, ni aux passagers des taxi-brousse.
Depuis samedi dernier, une grève générale est alors observée sur place et aucun véhicule de taxi-brousse n’a quitté Fasan’ny Karana. Cette grève sera maintenue jusqu’à ce jour, d’après leurs dires. La grève va s’intensifier si aucune mesure appropriée n’est entreprise par les autorités. En somme, ils protestent contre ce déménagement. Un passager a fait savoir à cette occasion qu’il devait payer le même montant de transport pour l’emmener de la ville vers la gare routière en taxi-ville que pour l’emmener d’Antananarivo à Toliara en taxi-brousse. Les marchands, gargotiers et rabatteurs estiment, pour leur part, que ce déménagement ne prend pas du tout leurs intérêts en considération. « Nous n’avons pas les 2 Millions d’ariary de frais de location d’un box. De plus, avec le système de guichet unique, c’est le chômage qui nous attend ».
En revanche, une poi­gnée de coopératives de transport approuvent ce déménagement à la nouvelle gare routière. D’après eux, le système de guichet unique va beaucoup les aider à mener à bien leurs activités par rapport à ce qui se passait à Fasan’ny Karana ou les guichetiers des coopératives travaillent avec les rabatteurs.

Jemima

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.