Douane : Trafic d’or, de saphir et de fusils déjoués depuis Juin dernier

Outre les performances de la douane en matière de perception des recettes douanières, de nombreuses réalisations sont également relevées en matière de lutte contre les trafics en tout genre. Cela conforte son rôle dans la lutte contre les exportations illicites et, surtout, dans la protection du patrimoine national et de protection des citoyens.

Face à la multiplication des exportations illicites de marchandises, avec une diversité de modes opératoires de plus en plus complexes, la Direction Générale des Douanes a renforcé ses actions pour lutter contre ce trafic illicite. Et ce, à travers le renforcement en capacité des agents, utilisation de matériels de ciblage et de détections plus performantes et renforcement de la collaboration avec les autres entités.
Depuis le mois de juin dernier, le bureau des douanes Ivato Aéroport a déjoué plusieurs tentatives de trafics impliquant des ressortissants indiens. Le 19 Juin, une passagère à destination de Mumbai avait tenté d’exporter 225g d’or sommairement travaillé. Elle a porté le bijou en forme de bracelet sans déclarer la marchandise et, partant, sans respect des formalités relatives au rapatriement de devises. Un cas similaire a été détecté le 10 Septembre dernier, avec cette fois 475g d’or sommairement travaillé, portés par deux femmes, toujours à destination de Mumbai. Le lendemain, 465g d’or en lamelles, en bâtonnets et bruts ont été saisis, impliquant un passager se rendant lui aussi à Mumbai. Ces marchandises prohibées ont été cachées dans des boites de conserve. Les boites étaient rangées dans une valise de bagage à main. La présence suspecte d’or a été détectée lors du passage au scanner, suivi d’une fouille physique du bagage. Ces individus ont opté pour la voie transactionnelle.
Quelques jours auparavant, deux femmes, toujours en partance pour Mumbai ont été interceptées avec 255 g de saphir. Elles n’ont pas déclaré la marchandise mais ont enveloppé ces pierres précieuses dans des pâtes à modeler puis, dissimulés dans les supports des roulettes de bagage à main. Elles ont aussi choisi la voie transactionnelle.
Au mois de Juillet dernier, un Tanzanien a également été arrêté avec 6,4 kilos d’héroïne et la liste n’est pas exhaustive.

Armes

Au mois d’Août dernier, un fusil à pompe de marque Mossberg, modèle Maverick M88, Calibre 12-76 n°MV0137760 et un autre, de marque Torus modèle Canon de ST-12 Calibre 12-76 n°CKR1426661 ont été saisis sur une ressortissante malagasy en provenance de France. Ces armes ayant fait l’objet d’importation sans déclaration ont été dans son bagage à soute, avec en plus, un pistolet automatique de marque Sig Sauer modèle P220 calibre 22LR, n°G529680. Les armes ont été saisies par le Service de Surveillance et de la lutte contre la contrebande au sein de la Direction Générale des douanes et la concernée a été remise aux autorités compétentes.

C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.