HJRA  : Grève des internes et internes qualifiants

Le mouvement d’humeur se maintient chez les internes et internes qualifiants de la Faculté de Médecine. Le décès d’une parturiente et de son enfant au sein de la Maternité de Befelatanana aurait été le facteur ayant déclenché leur manifestation.

Les étudiants de la Faculté de Médecine ont observé leur seconde grève en un mois. Leur première manifestation consistait à montrer leur solidarité envers leurs collègues accusés d’avoir causé le décès d’une mère et de son nouveau-né, survenus en février au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Maternité de Befelatanana. Cette fois-ci, les étudiants internes et les internes qualifiants ont observé de nouveau un sit-in, hier, au CHU Ravoahangy Andrianavalona (CHU JRA), pour réclamer leurs indemnités de six mois. Plus précisément les indemnités des étudiants en médecine des 7ème et 8ème années ou internes et les internes qualifiants, en stage de spécialisation.
Notons que les étudiants de la Faculté de Médecine avaient déjà lancé mercredi un ultimatum de 24 heures aux responsables concernés.
Ils ont tout de même assuré hier un service minimum au sein de ce centre hospitalier. «Ce sont nous, les internes et les internes qualifiants qui assurons le bon fonctionnement du service des hôpitaux. Nous sommes les premiers à être en contact avec les patients, responsables de leurs ordonnances et nous faisons le suivi de leurs traitements», a expliqué Hery, président de l’association.
Après leur grève d’hier matin, les étudiants ont été convoqués par le ministre de la Santé publique, sans déclaration de résultat.
Notons que 500 internes et 300 internes qualifiants sont recensés dans tout Madagascar.

Jemima R

Imprimer Imprimer