Jean Brunelle Razafitsiandraofa : “Il est possible d’atteindre 500.000 touristes cette année“

«L’objectif de 250.000 touristes a été atteint en 2018. Nous pourrions atteindre le cap de plus de 500.000 visiteurs cette année 2019. Mais à condition que nous développons la coopération avec la Chine», a fait savoir Brunelle Razafitsiandraofa, ministre du tourisme au cours d’un entretien à la presse la semaine dernière. L’atteinte de cet objectif ambitieux de doubler le nombre des touristes dépendra énormément de la décision du nouveau gouvernement, d’après ses explications.
Aujourd’hui Madagascar et la Chine font des efforts pour développer le tourisme. Ce secteur, non seulement un pont important pour les échanges entre les civilisations et la promotion de l’amitié entre les peuples, est une industrie émergente pour stimuler la croissance économique. Connu pour ses richesses naturelles, Madagascar attirent les touristes chinois.
Les Chinois ont fixé l’objectif de doubler le nombre des touristes venus à Madagascar. Toutefois, la question qui se pose en ce moment est que le gouvernement et les acteurs du secteur tourisme disposent-ils les moyens pour atteindre cet objectif? Brunelle Razafitsiandraofa estime que la responsabilité en ce qui concerne l’atteinte de cet objectif ne revient pas uniquement au ministère du tourisme, mais en grande partie de la volonté politique de la nouvelle administration et des grandes lignes d’orientation du futur gouvernement. Comme Madagascar est un pays insulaire, l’ouverture de l’espace aérien et le développement des infrastructures aéronautiques restent incontournables. Le partenariat avec la Chine ne se limite pas uniquement à l’augmentation des touristes chinois mais vise également la promotion de Madagascar en Asie. Actuellement, une grande maison de production chinoise réalise un tournage dans des sites touristiques de la grande île, en vue de faire voyager en images et pour attirer les touristes. Ce film de promotion sera livré d’ici un mois et demi. 2019 pourrait apporter une bouffée d’oxygène au secteur tourisme…

Vola R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.