La coalition Lampogno : Pour une réouverture du bureau des douanes à Maroantsetra

Une fois de plus, les représentants de la coalition Lampogno du MaMaBaie (Masoala, Makira et la Baie d’Antongil) réclame la réouverture du bureau des douanes de Maroantsetra. Depuis la fermeture dudit bureau, vers la fin de l’année 2010, des gabegies et des trafics de toutes sortes sont constatées, selon les précisions apportés par la Coalition au cours d’une rencontre avec la presse, hier.
L’exploitation et les pillages des bois précieux ont pris de l’ampleur ces dernières années. Il y a ceux qui chassent les «varika», une espèce protégée de lémurien. Sur les 10 espèces que l’on trouve à Masoala, 4 sont inscrites dans la liste rouge des espèces en voie de disparition.
Les flux de marchandises sont estimés à plus de 3.000 tonnes par mois puisque les navires peuvent transporter jusqu’ à 150 tonnes alors qu’une vingtaine assure la liaison Toamasina-Maroantsetra, Mananara-Avaratra dans le mois.
En somme, la circulation des biens et des personnes entrant et sortant de la zone MaMaBaie n’est plus contrôlée. C’est une zone riche en faune et flore, en produits de rente (café, girofle, vanille) et aussi un grand producteur de riz.
Elle dispose également de grandes potentialités en ressources minières, halieutiques et aussi des potentialités touristiques.
La coalition Lampogno craint également que la prolifération d’armes ne soit liée à l’inexistence de bureau de douanes à Maroantsetra puisque les bateaux arrivent et partent sans aucun contrôle. Elle a déjà fait part de ses doléances et de l’intérêt de rouvrir le bureau de la douane, au cours de la visite effectuée par le Président Hery Rajaonarimampianina à Maroantsetra le 11 Juillet dernier. Cette revendication a également été faite au cours de leur Assemblée Générale du 28 novembre dernier.
Affaire à suivre.

C.R

Imprimer Imprimer