Lutte anti-corruption : Assainissement dans le secteur de la santé

La lutte contre la corruption devrait impliquer tout un chacun. Tous les services, de quel secteur qu’il soit, sont en effet autant de terrains de prédilection de la corruption. Une sensibilisation de masse s’impose..

Sur les réseaux sociaux, des accusations de corruptions dans le domaine de la santé sont notées. L’on apprend que des efforts sont entrepris par le Ministère de la Santé Publique pour lutter contre une telle pratique. Il y a deux mois de cela, la Direction Générale de la fourniture des soins a organisé une formation des responsables des structures hospitalières avec le BIANCO, l’objectif étant de lutter efficacement contre la corruption. Il importe en effet de maîtriser la notion de corruption et de connaître les différentes formes de corruption pour pouvoir mener à bien le combat. L’ignorance peut être en effet une des causes de la corruption. Il faut savoir, par exemple, que le trafic d’influence est une forme de corruption. L’on apprend qu’un comité de lutte anti-corruption est mis en place au niveau des structures hospitalières.
En matière de transfusion sanguine, les stocks de la banque de sang sont suffisants, mais certains groupes sanguins sont plus difficiles à trouver que d’autres. La Direction de la transfusion sanguine dispose d’une banque de données des donneurs bénévoles. «En cas de besoin, même dans la nuit, nous contactons un donneur bénévole et le récupérons chez lui avec une ambulance», rassure le Pr Randriamanantany, directeur de la transfusion sanguine. Si corruption il y a, et le conditionnel est de mise, ce serait au niveau de la structure de transfusion sanguine rattachée aux établissements hospitaliers. Une personne qui se dit victime de corruption doit par ailleurs avoir des preuves et en informer les responsables au niveau des hôpitaux. Elle doit être à même d’apporter son témoignage. A noter par ailleurs que différentes directions comme celle de transfusion sanguine, celle de la fourniture des soins et autres disposent désormais d’une page officielle sur facebook qui permet de communiquer plus facilement des informations et d’interagir avec des responsables.

C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.