MEF : L’Etat en quête de nouvelles sources de financement

Bien que la position extérieure de Madagascar s’améliore et que la confiance des investisseurs soit rétablie, l’Etat est actuellement à la recherche de nouvelles sources de financement. Les détails!!!

La réalisation des différents projets requiert de nouveaux financements, selon les précisions apportées par le Ministre de l’Economie et des Finances Richard Randriamandrato en marge de la conférence budgétaire régionale qui s’est tenue à Morondava vendredi dernier. Des avancées sont notées, selon ses dires. La Banque Mondiale a déjà fait part de sa volonté d’appuyer financièrement Madagascar. Il en est de même de la Banque Africaine de Développement. Des nouveaux bailleurs sont en vue. Le grand argentier a annoncé que des missions à l’étranger auront lieu prochainement pour un renforcement de la coopération avec d’autres entités comme le Fonds Saoudien pour le Développement. Madagascar entretient de relations solides avec l’Arabie Saoudite et d’autres pays du Moyen-Orient, selon ses dires. Outre l’Amérique, des pays de l’Europe et d’Afrique sont également disposés à travailler avec la grande île.
Le Ministre de l’Economie et des Finances a mis l’accent sur le fait que la position extérieure de Madagascar s’améliore. La confiance des investisseurs est rétablie. Selon les évaluations des politiques et des institutions nationales ou CPIA 2018, publiées par la banque mondiale, Madagascar ne fait plus partie des pays fragiles. La Compagnie Française d’Assurances du Commerce Extérieur (COFACE) a également reclassé Madagascar en classe C, c’est à dire pays à risque moyen. Par conséquent, le gouvernement peut contracter d’autres financements semi-concessionnels auprès de nouveaux bailleurs de fonds, soutient le Ministre de l’Economie et des Finances Richard Randriamandrato.

C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.