Point de vue : Entre propagandes et embouteillages,Tanà suffoque

La campagne électorale des législatives du 27 Mai 2019 bat son plein. Les grands partis font de leur mieux pour convaincre les électeurs à voter pour eux. Les véhicules, chargés de matériel de sonorisation circulent dans la Capitale. Les hauts parleurs sont mis à fond tellement que cela fait mal aux oreilles aux passants ou aux commerçants qui sont bien contraints d’endurer tout ce boucan. C’est vrai qu’ils attirent l’attention, mais ils sont loin d’être convaincants. Aussi simple que ça!
Par ailleurs, avec les réhabilitations des routes un peu partout, les embouteillages sont à leur comble dans Tanà. On compte des heures entières pour faire un bout de trajet. Il faut compter à peu près deux heures, si on de la chance bien évidemment, pour faire un kilomètre. La patience est de rigueur pour ne pas dire qu’il faut avoir du cran pour supporter au moins deux heures de trajet dans les transports en commun, pour un trajet qu’on faisait d’habitude en une demi-heure. Les embouteillages font déjà partie du quotidien des Tananariviens, mais avec les travaux de réhabilitation des routes, cela devient un enfer de circuler dans la ville.
Alors, avec les embouteillages infernaux, combinés aux propagandes tapageuses, on suffoque dans Tanà. Alors qu’il faut endurer des heures pour arriver à bon port, il faut aussi écouter le baratin des candidats aux élections législatives. Force est de constater que bon nombre de Malgaches sont vraiment naïfs pour croire aux blablas des campagnes électorales. Il importe de souligner que les députés ne sont pas appelés à faire quoi que ce soit, leur rôle est limité à confectionner des lois en faveur du développement de la population malgache. Il ne faut pas berner la population par des divagations, prétendant que les députés vont faire telles ou telles infrastructures ! Soyons honnêtes. Pour une fois.
La population malgache fait déjà de son mieux pour boucler ses fins de mois et chaque jour que Dieu fait, elle fait son possible pour vivre décemment. Mais avec la conjoncture actuelle, propagandes électorales et embouteillages, cocktail de tous les stress, la vie devient réellement agaçante et éreintante.
Alors, bon courage à tout le monde pour s’attaquer chaque JOUR à ce quotidien assez typique !

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.