Sécurisaiton de la ville : Des policiers patrouillent dans chaque fokontany

Les dispositifs de sécurisation de la ville sont renforcés, afin de mieux combattre les actes de banditisme. Les patrouilles et rondes de nuit seront multipliées.

Depuis vendredi soir, de nouvelles dispositions de sécurité dans la ville d’Antananarivo sont observées, dans le cadre de l’initiative du ministère de la Sécurité publique de se rapprocher davantage de la population. Ainsi, une forte équipe de sécurisation, conduite par le Directeur Général du ministère de la Sécurité publique le Contrôleur Général de Police Dany Marius Rakotozanany, a effectué une descente dans les quartiers de la ville pour mener, pour commencer, une campagne de sensibilisation des populations sur l’importance de la sécurité publique, notamment durant la nuit. Il s’agissait par la même occasion d’une ronde ou d’une patrouille menée dans les Fokontany de la ville. Il s’agit d’une action menée conjointement avec les commissariats de la ville et durant laquelle la délégation conduite par le DG du ministère comprenait le chef respectif des 8 commissariats centraux d’Antananarivo, des agents de sécurité de chaque Fokontany et de quelques chefs Fokontany.
En effet, ces mesures de patrouille, menées depuis toujours, viennent d’être renforcées. Pour vendredi dernier, de nombreux Fokontany ont été visités par cette équipe ministérielle. Les agents ont saisi cette occasion pour inviter les résidents des fokontany à éviter de sortir la nuit. De même, les bars et autres boutiques ont été priés de fermer à partir de 21heures afin de dissuader les actes malveillants et d’assurer l’ordre public. L’objectif des patrouilles est d’assurer la sécurité de la ville notamment de chaque Fokontany ainsi que de faciliter l’opération de capture des malfrats dans les ruelles.
Par ailleurs, les représentants du ministère ont tenu une longue discussion avec les chefs de quelques Fokontany en tenant compte de leurs doléances. Le chef du Fokontany Antohomadinika Antsahalovana AFAMI, entre autres, a demandé d’installer les dispositifs d’éclairage public dans les 9 secteurs de sa circonscription, dans la mesure où les ruelles sont nombreuses dans la localité. Pour sa part, le chef du Fokontany d’Ankazomanga a demandé l’installation de caméras de surveillance dans quelques zones de son Fokontany.

Narindra R.

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.