Sécurisation de la filière vanille : Une priorité du Président Hery Rajaonarimampianina

44

La filière vanille est l’une des gros pourvoyeurs de recettes et de devises pour Madagascar. Mais elle avait, pendant longtemps, mal exploitée. Aujourd’hui, le Chef de l’Etat souhaite vulgariser la filière et, donc, de la sécuriser.

La lutte contre l’insécurité grandissante et pour le respect des normes et des procédures sur la filière vanille a été mise en valeur hier à Sambava lors de la visite du Président Hery Rajaonarimampianina dans la Région SAVA. D’ailleurs, ce déplacement présidentiel avait pour but de mettre un cran d’arrêt aux difficultés que rencontrent les opérateurs et les paysans locaux liés à ce secteur. Pour le Chef de l’Etat, la solution idoine en est le respect de la loi et des règlementations en vigueur. Il rejoint ainsi l’opinion des opérateurs sur les conséquences néfastes de la récolte précoce de la vanille verte. Des mesures sévères seront entreprises pour mettre fin à cette pratique car il faut respecter, faire respecter, et protéger la qualité de la vanille de Madagascar. «Nous devons défendre la réputation de notre vanille, celle qui génère des valeur ajoutées, grâce au savoir-faire des femmes qui les préparent à la main. Nous devons assurer cette protection dans un souci de fierté citoyenne et de préservation de notre renommée mondiale», a déclaré le Chef de l’Etat à cette occasion.
Certes, le Président Hery Rajaonarimampianina a constaté une forme de destruction de la qualité de la vanille malagasy. Ce qui l’a amené à prescrire la sécurisation de ce secteur. La sécurisation qui va de la lutte contre l’insécurité jusqu’à la protection du label et des procédures de traitement des vanilles et d’appliquer la loi contre ceux qui sont tentés d’exploiter de la vanille verte. Il a ainsi invité toutes les entités responsables à assumer leurs responsabilités et, surtout, à ne pas hésiter à dénoncer les pratiques illégales.
Lors de cette réunion à Sambava, le Président Hery Rajaonarimampianina a également dénoncé les profiteurs qui créent l’inflation dans la Région SAVA. Il a insisté sur le respect de la vérité des prix, il a demandé aux commerçants à penser à autrui, car les ménages n’ont pas forcément les mêmes niveaux de revenus.
De son côté, le Premier ministre Olivier Mahafaly a dénoncé l’implication de certains hauts responsables locaux dans les exploitations de vanille verte, engendrant ainsi des problèmes d’insécurité et des faits de vindicte populaire. Ainsi, il a lancé un avertissement contre ces derniers et annonçait que des dispositions sévères seront incessament entreprises.

Oui au développement, non à la politique politicienne

Le Président Hery Rajaonarimampianina n’a pas manqué de toucher un mot sur la politique du pays. Dans son discours d’inauguration du nouvel Hôtel de ville de Sambava, il a fait savoir quil ne baissera pas les bras quant à sa détermination à promouvoir le développement du pays. «Le pays a été ruiné pendant 55 années à cause des querelles politiques. Il est maintenant temps de reconstruire et non plus de le détruire davantage», a-t-il déclaré. D’ailleurs, il a souligné que Madagascar a besoin d’un développement durable.
Sambava est dorénavant doté de son nouvel Hôtel de Ville, dont les travaux ont été financés à hauteur de 520 millions Ariary par l’Etat malagasy. Un bâtiment moderne qui dispose d’une vingtaine de salles et de bureaux, ainsi que d’une grande salle de conférence. D’ailleurs, le Chef de l’Etat a promis d’équiper la Commune Urbaine de Sambava de matériel informatique afin que la modernisation soit une réalité dans ce nouveau batiment administratif du chef-lieu de la Région SAVA.

Marc A.

Imprimer Imprimer