Singapour : Le PRM présent au Forum économique sur Madagascar

Madagascar ne pourrait se développer avec les seules aides budgétaires des bailleurs de fonds. Il faudrait des investissements étrangers? et plutôt que de les inviter, le PRM a préféré les chercher chez eux. Il est parti avec une délégation hier, à Singapour…

La délégation malagasy conduite par le Président Hery Rajaonarimampianina s’est envolée hier après midi pour Singapour dans le cadre du Forum Économique pour Madagascar. Un calendrier qui rentre dans le périple de la promotion de l’investissement à Madagascar, dénom­mé « Roadshow ». Après la France, la Grande Bretagne, la Suisse, voilà que le Chef de l’État Malagasy se tourne vers la Cité État connue pour son expérience en matière de développement économique.
Bon nombre d’opérateurs de Madagascar, issus de divers secteurs ont accompagné le Président de la République dans ce voyage. Il s’agit entre autres de Zouzar Bouka (VIMA), Arsène Rakotoarisoa (Kraoma), Patrick Andriambahiny (ARO), Herilaza Woel Lala (Sonapar), Christian Avelin (SPAT), Jaco Chan Kit Way (Copefrito), Alexandre Mey (BNI), Willy Rakotomalala (Polychrome), Heritiana Rakotoarimanana (Vidzar Group) et Andriamisa Ravelomanana (PWC Tax and Legal). Le secteur de la finance, des mines ou aussi de l’agroalimentaire sont représentés dans cette délégation d’opérateurs nationaux. C’est pour cette raison que plusieurs membres du gouvernement ont également accompagné le Chef de l’État. Narson Rafidimanana, ministre auprès de la Présidence chargé des Projets présidentiels, de l’Aménagement du territoire et de l’Equipement (M2PATE), Yng Vah Zafilahy, ministre auprès de la Présidence chargé des Mines et du Pétrole, Nourdine Chabani, ministre de l’Industrie et du Développement du Secteur privé et Barry Emmanuel Rafatrolaza, vice-ministre auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé de la Coopération et du Développement, font partie de cette délégation dont le rôle est de  promouvoir la relation entre les opérateurs malagasy et singapouriens, d’une part, mais aussi d’attirer les patrons de Singapour à investir dans la Grande Île, d’autre part.
Cette initiative du Chef de l’État permettra de renforcer la relance écono­mique qui figure dans les axes prioritaires de la politique générale de l’État. Le marché de Singapour est jusqu’ici mal exploité alors que Madagascar a une représentation consulaire sur place.
Par ailleurs, le dévelop­pement économique et la promotion des investissements requièrent une stabilité politique. Le déplacement du Chef de l’État à Singapour permettra aux investisseurs de ce pays, avec le témoignage des opérateurs nationaux, de connaître davantage les potentialités énormes que Madagascar a à son actif et qui sont reconnues dans le monde, et de démontrer que le régime ne vise que leur exploitation rationnelle, contrairement aux arguments de ses détracteurs qui veulent tirer notre Nation vers l’ « âge de pierre ».

Marc A.

Imprimer Imprimer