Dimanche 28 Mai 2017

Edition du 27 mai 2017

Trafic de drogue : Deux femmes malgaches arrêtées à Maurice

Alléchés par l’appât du gain, les Malgaches sont de plus en plus nombreux à s’impliquer dans les trafics de drogue. Mais si les gros barons sont rares à se faire appréhender, les Malgaches, eux, en revanche, ont du mal à échapper à la Justice.

Les Malgaches sont de plus en plus nombreux à s’impliquer dans les trafics de drogue vers l’île Maurice. Mercredi dernier, 46g d’héroïne et 6,6 kg de drogues de Madagascar ont été saisis par la police de l’île Maurice. Deux femmes, ressortissantes malgaches que nous appelerons M.G.E.M., 43 ans et V.H.R. 41 ans ont été arrêtées pour avoir fait office de passeurs.
Le bateau M/S«John Rickmers» a servi à transporter ces marchandises. La brigade des stupéfiants mauriciennne avait reçu des renseignements sur ces marchandises, ce qui l’a amenée à prendre les dispositions qui s’imposent pour appréhender les trafiquants.
Les deux femmes malgaches avaient également emporté dans leurs bagages des objets artisanaux malgaches tels que des sculptures en bois, des sacs et des ustensiles.
Ce fut au moment du passage de ces bagages au scanner que les douaniers ont décelé la présence des produits stupéfiants. Ces bagages étaient au nom des deux femmes malgaches. Automatiquement, celles-ci avaient été placées sous mandat de dépôt. Mais au cours de l’interrogatoire, les deux femmes ont nié énergiquement être propriétaires de ces marchandises illicites et affirmaient même ignorer leur présence dans leurs propres bagages.
La police mauricienne, pour leur part, les soupçonne d’être de mèche avec de gros trafiquants de drogue réputés et dont les barons avaient déjà été interpellés. La police estime ainsi que les deux femmes, ayant servi de passeurs, ignoraient l’arrestation des barons et, ont continué en toute impunité à assumer la tâche qui leur incombe.

T.R

Imprimer Imprimer

 

Servir la nation de manière responsable

Une proposition de loi sur le Service national est en gestation au Sénat. Cette fois, il devra concerner les diplômés, notamment ceux sortants de l’Enseignement supérieur. Les diplômés de Licence ou de Maîtrise devront servir la nation par leur intégration des services de l’administration publique. Un moyen pour les diplômés de servir davantage leur pays.
L’éducation citoyenne et l’éducation civique, c’est ce qui manque dans notre pays. Jusqu’ici, seule une poignée de jeunes connait par cœur l’hymne national de notre pays. Il arrive que nos jeunes enfants ignorent même la signification des couleurs de notre drapeau national. Alors, il y a du pain sur la planche. Les initiatives visant à introduire l’éducation civique dans le programme des écoles primaires ne sont que le début. Les résultats ne seront constatés que d’ici 10 à 20 ans.
Le Service national devra, toutefois, intégrer les formations militaires. Chaque citoyen devra ainsi servir son pays via un stage au sein de nos Forces Armées. Chaque citoyen, homme ou femme, connaîtra ainsi les réalités sur le terrain et en apprendra davantage des disciplines militaires. Un moyen pour l’Etat de faire régner beaucoup plus l’ordre et la discipline dans le pays.
Tout ceci relève tout de même d’une décision politique. Aux dirigeants de décider de faire ce qui est bon pour notre pays. Quoi qu’il en soit, les formes de corruption, l’absence de confiance en la Justice, les troubles récurrents à l’ordre public… pourront se résoudre à travers une meilleure gestion du service national.

Couplage de données DGD / DGI : 70 entreprises à fort potentiel de fraudes

Dans le cadre du renforcement de la collaboration entre la Direction Générale des Impôts et la Direction Générale des Douanes, des travaux de couplage de données issues des déclarations douanières et fiscales ont été effectués conjoitement par les deux administrations afin de repérer les risques de non-conformité en matière fiscale et douanière. Les écarts ainsi constatés constituent des pertes financières considérables. lire la suite…

Trafic de drogue : Deux femmes malgaches arrêtées à Maurice

Alléchés par l’appât du gain, les Malgaches sont de plus en plus nombreux à s’impliquer dans les trafics de drogue. Mais si les gros barons sont rares à se faire appréhender, les Malgaches, eux, en revanche, ont du mal à échapper à la Justice. lire la suite…

Grève du SECES : Le MFB en appelle à la prise de conscience

Différentes négociations ont eu lieu cette semaine entre les membres du Syndicat des Enseignants Chercheurs de l’Enseignement Supérieur (SECES) et les Autorités compétentes, dirigées par le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana. Toutefois, ces rencontres n’ont pas abouti à une solution acceptée par les membres du SECES. lire la suite…

UNDD : Le parti redoute une nouvelle crise post-électorale

La nomination du comité de sélection national des membres du Conseil de Fampihavanana Malagasy (CFM) est controversée. Le parti UNDD se dresse pour contester cette nomination. lire la suite…

INFA:  683 places à pourvoir

Six cent quatre vingt trois postes sont à pourvoir à l’Institut National de Formation Administrative (INFA) au titre de l’année 2017-2018. Les concours d’entrée auprès de ce prestigieux établissement sont prévus se tenir du 19 au 21 juin prochain. Une nette amélioration a été constatée pour cette année, sachant que l’actuelle promotion, qui devrait sortir l’année prochaine, n’atteint même pas le cap des 300 postes. lire la suite…

Rumeur sur Facebook : Un homme de 39 ans placé sous M.D

L’homme de 39 ans, arrêté par les éléments de la Brigade Criminelle 1 d’Anosy à Andavamamba pour avoir propagé, via les réseaux sociaux, la rumeur sur l’effondrement du tunnel d’Ambanidia, a été placé sous mandat de dépôt. Il a été déféré au parquet hier. lire la suite…

La Grande Braderie de Madagascar : Liquidation totale pour ce week-end

Cette fois encore, pour l’édition spéciale fête des mères, la Grande Braderie de Madagascar ne déçoit pas. Les innovations sont nombreuses et des offres alléchantes auront lieu tout au long de ce week-end. lire la suite…

Fête des mères : La Première Dame pense aux paysannes

Comme à l’accoutumée, à l’occasion de la fête des mères, la Première Dame adresse un message de bénédiction à toutes les femmes malgaches. Cette fois, elle a mis un point d’honneur aux femmes des zones rurales. lire la suite…