Vendredi 22 Septembre 2017

Edition du 22 Septembre 2017

Sécurité : Des gendarmes en ébriété tirent sur deux hommes

Les Forces de l’ordre, dont la Gendarmerie, fait de nouveau parler d’elles. Et pas toujours en bien… Cette fois encore, des agents de la Gendarmerie seraient incriminés dans un… double meurtre. Les faits.

Le village d’Anjalazala du District d’Antsohihy a été de nouveau le théâtre d’une tragédie, due à une bavure de la Gendarmerie, mercredi dernier vers minuit. Un père et son fils, ayant participé au comité de vigilance du village, étaient les victimes, alors qu’ils faisaient la ronde dans le village.
Le sang a de nouveau coulé, toujours selon cette source. Les deux victimes avaient été abattues par 8 balles de Kalachnikov, selon un officier que nous avions contacté pour recouper l’information. Cet officier a confirmé que le gendarme, présumé avoir commis le meurtre, était, de toute évidence, ivre lorsqu’il avait tiré sur les deux hommes.
Bref retour aux faits. Le maire avait ordonné ce jour-là au comité de vigilance d’effectuer une ronde dans le village afin de veiller à la sécurité des habitants. Le couvre-feu a été instauré dans ce village, par conséquent, seul le comité de vigilance est accepté à circuler durant la nuit pour sécuriser les lieux, a souligné un responsable des L’équipe du comité de vigilance se trouvait encore dans la maison du Chef secteur lorsqu’un gendarme, visiblement ivre, avait aperçu la lueur de la torche. Ce même agent est entré dans la maison et avait demandé des explications. Le Chef secteur lui a expliqué qu’ils appartiennent au comité de vigilance du village et s’apprêtaient à effectuer une ronde. Le gendarme a quitté la pièce non sans donner un violent coup de pied à la porte. Puis subitement, des coups de feu ont retenti et les deux victimes, le père et son fils, sont tombés à terre, morts sur le coup.
Les suspicions pèsent sur les deux gendarmes qui travaillent au poste fixe d’Anjalazala. Ils subissent actuellement un interrogatoire en règle au camp d’Antsohihy, selon une source officielle de la place.
Les dirigeants de la Région et du District ainsi que la grande famille de la Gendarmerie d’Antsohihy se sont rendus sur place pour venir en aide à la famille des deux victimes.

F.A

Imprimer Imprimer

 

A quand le changement de mentalité ?

Les politiciens malgaches doivent-ils songer à faire un léger recul et se regarder dans un miroir ? Bon nombre d’entre eux sont, désormais, en baisse de popularité et de crédibilité à cause de leur versatilité. Une attitude très courante chez les hommes politiques du pays, qui laissent à la traine le volet socio-économique. Ces deux secteurs, victimes de la dictature de la politique et des mauvaises pratiques des politiciens.
Le débat sur l’éventualité d’une retouche de la Constitution a réveillé les grands démons chez les hommes politiques. Les « malama vava » refont surface et deviennent des protagonistes à cette éventualité. Des anciens opposants à cette Constitution, ceux qui parlaient 7 années auparavant d’une nécessité de changement ou de retouche de la loi fondamentale, deviennent maintenant des fervents défenseurs ou, plutôt, des fervents gardiens de cette Constitution. Les 7 années passées ont-elles transformé leur conscience et leurs idéologies ? Motivés par des dessous pécuniaires, ou bien par des petits intérêts personnels ? En tout cas, ces derniers dévient de leur ligne d’origine, ce qui est dangereux pour leurs partisans.
« La politique a ses raisons que la raison ne connait pas », une phrase tirée de l’adage philosophique de Blaise Pascal. Certes, la raison ne connait pas parfois les tenants et aboutissants de certaines transformations des politiques « caméléons ». La formation des politiciens en sciences politiques est plus que nécessaire à Madagascar afin d’éviter les crises politiques récurrentes qui ont ruiné notre pays. Des crises qui étaient souvent liées à une conquête de pouvoir de manière extraconstitutionnelle, dépourvue de tout sens d’alternance et d’apaisement.
Le changement de mentalité est, d’ailleurs, un impératif.

Imprimer Imprimer

 

China Exhibition Madagascar : Tremplin pour le développement économique

C’est la première fois qu’une véritable manifestation économique d’envergure, rassemblant des opérateurs économiques malgaches et chinoises en un même endroit, se tient à Madagascar. China Exhibition Madagascar est un événement prometteur.

Cent-trente entreprises malgaches et chinoises, issues de différents secteurs d’activité participent à la China Exhibition Madagascar, qui a ouvert ses portes hier au CCI d’Ivato. lire la suite…

Développement et sécurité : Madagascar, pays allié des Nations Unies

Le discours du Président Hery Rajaonarimampianina à la tribune des Nations Unies, de New York, a été une occasion de démontrer la solidarité de Madagascar avec les actions initiées par cette Organisation mondiale. «Madagascar apporte son soutien», a souligné le Chef de l’Etat dans le cadre des défis mondiaux qui attendent le monde dans une forme de disparité que le Président malgache a lancée dans son intervention à la 72ème Assemblée Générale des Nations Unies. lire la suite…

FMI : Des progrès importants ont été constatés

«Evolution positive», «importants progrès»… autant d’expressions utilisées par le chef de mission de la délégation du Fonds Monétaire International qui a séjourné à Madagascar du 07 au 21 septembre dernier.

“Les autorités ont réalisé d’importants progrès dans le cadre du programme appuyé par la Facilité Elargie de Crédit. A ce jour, tous les critères de réalisation quantitatifs fixés pour fin juin ont été respectés”. C’est en ces termes que s’exprimé hier, devant la presse, Marshall Mills, chef de mission du FMI pour Madagascar. Le recouvrement des recettes continue de dépasser les objectifs du programme. lire la suite…

Trafics des richesses naturelles : Les tortues Angonoka en voie de disparition

Cette année 1935 tortues, ayant fait l’objet de trafic, ont été saisies dont 99 appartenant à la race menacée d’extinction, telle que la tortue à soc ou «Angonoka». Une vingtaine de personnes en tout sont inculpées dans ces affaires.
Alarmant ! Les tortues «Angonoka» sont aujourd’hui en voie de disparition totale. Cette espèce constitue pourtant une espèce endémique de Madagascar et que l’on ne trouve que dans le parc national de la baie de Aly, à Soalala, en colonisant les peuplements de bambou. lire la suite…

Projet Rocade : 19,279 milliards Ariary d’indemnisation aux propriétaires de parcelles

19,279 milliards d’Ariary. Tel est le montant total du budget d’indemnisation et de compensation des ménages touchés par le projet «Nouvelle Rocade d’Antananarivo», dont le chantier devra démarrer au premier trimestre 2018, a annoncé le Directeur Général de l’Aménagement du Territoire, Gérard Andriamanohisoa hier, lors de la conférence de presse de lancement du projet, dans les locaux du ministère en charge des Projets Présidentiels, de l’Aménagement du Territoire et de l’Equipement (M2PATE), d’Anosy. Selon les explications, les travaux d’aménagement du site requièrent l’expropriation et la réinstallation de la population affectée par le projet. lire la suite…

ORTANA : La paix favorise le développement du Tourisme

« Le tourisme tend à s’améliorer de façon progressive, avec une hausse estimée entre 4 à 10% », a annoncé Herintsoa Dany Rakotoson, vice-président du Conseil d’Administration de l’Office Régional du Tourisme d’Analamanga (ORTANA) hier, à l’occasion de la célébration de la Journée Mondiale de la Paix au jardin d’Antaninarenina. Le retour à la stabilité expliquerait cette situation réjouissante. Ces statistiques résultent de l’augmentation du nombre de vignettes touristiques enregistrées au niveau de l’ORTANA, provenant des hôtels de la Région Analamanga. lire la suite…

Chine : Premier partenaire commercial de Madagascar

La Chine est actuellement le premier partenaire commercial de Madagascar en étant le premier exportateur et le quatrième importateur, de la Grande île. De janvier à juin 2017, les échanges commerciaux sino-malagasy ont enregistré une croissance de 10.3% par rapport à la même période de l’an dernier et s’élèvent à 610 millions de dollars US selon les précisions apportées hier par SMMe Yang Xiaorong Ambassadeur de Chine à Madagascar au cours de la cérémonie d’ouverture de la China Exhibition hier au CCI Ivato. lire la suite…

ONG Bel Avenir : La musique au service de l’épanouissement personnel

Les Ong oeuvrent généralement à l’amélioration des conditions de vie des couches nécessiteuses et démunies. Il en est ainsi de l’Ong Bel Avenir qui met particulièrement en avant le développement humain et socio-culturel de ses pensionnaires.

Soixante-douze pour cent (72 %) des 515 élèves inscrits au Centre d’Art et Musique de l’ONG Bel Avenir ont réussi à leur examen de fin d’année pour cette année scolaire 2016-2017. lire la suite…