Dimanche 22 Octobre 2017

Edition du 21 octobre 2017

Constitution : La révision dépend du débat de ce vendredi

La révision ou la retouche de la Constitution de la 4è République continue d’alimenter les débats et les conversations. Un sujet qui divise presque tous les politiciens ainsi que l’opinion publique.

Dans le vingt cinquième volet de l’émission hebdomadaire «Fotoambita» du Président de la République sur les réseaux sociaux, Hery Rajaonarimampianina a évoqué la question d’un changement ou d’une révision de la Constitution. Le Président de la République a surtout évoqué la nécessité de retoucher ou de réviser l’article 47 de la Constitution de la quatrième République de Madagascar. Mais cette révision dépendra de l’issu d’un débat ouvert que le Président de la République lui même va initier. «Il est de mon devoir de Président de la République en exercice d’initier un débat ouvert dans le respect et le sauvegarde de l’intérêt suprême de la Nation, afin que nous analysions ensemble ce passage controversé de la Constitution», a fait savoir le Président de la République Hery Rajaonarimampianina dans «Fotoambita», hier. «Le débat sera initialement posé au niveau de la population de base afin qu’une concertation préalable soit établie», a continué le Président de la République. «Cela avant que toute décision sur le oui ou non de la nécessité de changer la Constitution soit prise», a-t-il déclaré. La semaine dernière, le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana a annoncé la tenue d’un débat sur la révision constitutionnelle pour ce vendredi.
L’article 47 pose problème, d’après les dires du Président de la République, hier. «C’est sur l’article 47 de la Constitution que je souhaite capter des malagasy», a annoncé Hery Rajaonarimampianina. Cet article stipule que les élections doivent se tenir de 30 à 60 jours avant la fin du mandat présidentiel. Ce qui veut dire, d’après Hery Rajaonarimampianina, que les deux tours d’élections doivent se tenir dans une période de quatre semaines. Et comme il l’a déjà annoncé devant les journalistes à Iavoloha, lors d’un petit déjeuner de presse, cet intervalle de temps est quasi impossible à respecter. «Si on se réfère aux élections de 1992, 1996 et de 2013 il a fallu 8 à 10 semaines entre les deux tours», dixit le Président de la République Hery Rajaonarimampianina.
Ce débat ouvert initié par le Président de la République risque d’être électrique et houleux. En effet, la plupart des partis politiques malgaches et des associations de sociétés civiles ont déjà désapprouvé l’idée de tenir un referendum constitutionnel avant les élections présidentielles et législatives. La semaine dernière, les opposants à ce referendum ont déjà planté le décor et préfèrent attendre, lors d’un débat initié par le KMF/CNOE et la FES.

Velo Ghislain

 

Imprimer Imprimer

Insécurité, de gros efforts à concéder

La sécurité dans notre pays laisse à désirer. Presque tous les jours, l’on apprend des attaques un peu partout, dans différentes régions de notre pays. Vendredi dernier, des éléments des Forces de l’ordre ont même été victimes d’une embuscade. Les gens ne se sentent en sécurité nulle part, dans leur propre pays.
Depuis un certain temps, on est passé des agressions, des vols à main armée, d’instinct de conservation et de survie à une insécurité criminelle sournoise. La pauvreté, l’absence des perspectives et d’avenir pour les jeunes et les flux migratoires expliquent cette nouvelle forme de violence et d’insécurité, qui se termine souvent par des morts d’homme.
Les observateurs estiment que l’établissement d’une confiance mutuelle entre gouvernés et gouvernants est plus que jamais primordial. Il ne faut pas toujours en blâmer les auteurs, si l’on veut en finir avec ce problème. Il faut cerner les raisons de ce malaise si profond et tenter d’en venir à bout.
Comment un simple citoyen d’une localité si lointaine, qui ne sait lire ni écrire, peut-il faire confiance à une justice si complexe et si corrompue ? Il incombe à nos dirigeants de trouver des solutions, c’est pour cela que nous les avons élus. Pour donner un monde meilleur au peuple, fatigué de son combat quotidien. Ainsi, une Justice équitable ne restera plus un vain mot.
Les opposants et les dirigeants ne manquent pas de se chamailler après chaque incartade de la population, mais personne ne cherche à donner une solution pérenne pour que cela ne se reproduise plus dans notre pays. Notre système judiciaire est, depuis des lustres, pointé du doigt. Pourquoi ne pas le réformer au bénéfice d’une population avide de justice justement ? Il n’est jamais trop tard pour prendre des bonnes décisions.

Coopération Italie – Madagascar : Réussite de la redynamisation des relations économiques

La redynamisation des relations économiques entre Madagascar et l’Italie a connu un succès inédit à Rome où se tenait la première Conférence Economique ayant pour but de renforcer la coopération des deux pays. Certes, on a connu un succès grâce à l’engouement et à la volonté des Italiens à investir à Madagascar, mais beaucoup reste encore à faire, selon les explications de Laurent Pinna, trésorier de la Chambre de Commerce Italie-Madagascar (CCIM) un des hommes ayant agi en background pour mener à bien la réussite de cette Conférence de Rome. lire la suite…

Inhumation de Zafy : Deuil national ce jour

L’enterrement de l’ancien président Albert zafy aura lieu ce jour à Betsiaka Ambilobe. Le Président de la République Hery Rajaonarimampianina et le Premier ministre Olivier Mahafaly Solonandrasana sont prévus assister à l’enterrement du père de la démocratie. lire la suite…

Paris : Les autorités du pays éclairent la diaspora

Une visite de travail ou encore diplomatique dans un pays étranger est généralement une occasion pour les autorités du pays de rencontrer la diaspora malgache. lire la suite…

Prix du Pacte de Milan : La CUA remporte 15.000 euros

La ville d’Antananarivo a reçu le deuxième prix du «prix du pacte de Milan». En conséquence, la CUA a obtenu la somme de 15.000 Euros. La CUA a gagné dans la catégorie «Environnement difficile». Le conseiller du maire, Olivier Randrianarisoa, a représenté Lalao Ravalomanana à la cérémonie de remise de prix à Valence. lire la suite…

Téléopérateur : Mise en place d’un centre de formation

Le ministère de la Poste, des Télécommunications et du Développement Numérique envisage de mettre en place un centre de formation de téléopérateur dans le pays, pour les jeunes qui veulent entrer dans ce secteur. Cette information émane du ministre Neypatraiky André Rakotomamonjy, en marge de l’inauguration du centre d’appel Outsourcia Tanjombato. Madagascar est actuellement l’une des destinations incontournables des centres d’appel. Ce secteur est en plein développement dans la Grande île. lire la suite…

Contrôle de véhicule : La douane mène une opération “coup de poing”

Différentes mesures sont prises par la Douane pour mettre fin aux pratiques frauduleuses, comme l’on peut constater dans les importations de véhicules. lire la suite…

Projet CASEF : 500.000 certificats fonciers en 5 ans

Les appuis financiers apportés par ses partenaires techniques et financiers, dont la Banque mondiale, servent au ministère en charge de l’Agriculture et de l’Elevage à réaliser ses actions et projets en faveur des populations rurales, en particulier. lire la suite…

Epidémie de peste : Rentrée des classes de nouveau repoussée

Précaution oblige. En effet, si les écoles devaient rouvrir avant la fin de ce mois d’octobre après avoir vaqué pour cause de prévention de l’épidémie de la peste, cette nouvelle rentrée vient de nouveau d’être repoussée au 6 novembre prochain. lire la suite…