Mardi 12 Decembre 2017

Edition du 12 Décembre 2017

Antanimora : Des puces vectrices de la peste résistent aux insecticides

La saison de la peste est dépassée. Toutefois, les autorités compétentes recommandent toujours la vigilance autour de cette maladie. Et pour cause…

Les puces, vectrices de pestes récoltées auprès de la prison d’Antanimora présentent une certaine résistance aux insecticides. C’est ce qui ressort au terme d’une étude menée par la Brigade Anti-Rat (BAR) au sein du ministère de la Santé Publique (MinSan), sous la supervision technique de l’Institut Pasteur de Madagascar (IPM) et en collaboration avec la Comité internationale de la Croix Rouge (CICR), dans le cadre d’une campagne de dératisation et de désinsectisation au sein des prisons. En 2012, une étude sur la résistance des puces aux insecticides a été menée au niveau de six centres de détentions dans tout Madagascar, dans le cadre d’un Programme d’Assainissement dans ces centres. Une étude qui a également été réalisée par rapport aux conditions d’hygiène et sanitaire des prisonniers, pouvant les exposer à un risque plus important de peste.
Les puces ont été testées au laboratoire d’Entomologie Médicale de l’IPM, dans le but d’évaluer la sensibilité des puces aux insecticides.
Douze insecticides ont été testés selon le protocole recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé. Cette étude a mené à la conclusion que les puces vectrices de la peste récoltées auprès de la prison d’Antanimora ne sont plus sensibles à aucun de ces insecticides, tandis que celles des autres prisons sont moyennement sensibles à cinq insecticides. La résistance des puces de rat aux insecticides pourrait compromettre la lutte contre les vecteurs, qui est un des moyens déployés en réponse à une épidémie de peste bubonique. Aussi, il est recommandé de continuer à surveiller la sensibilité des puces aux insecticides afin d’identifier l’insecticide efficace à utiliser pour lutter contre les puces. Il est à noter que les mécanismes conférant la résistance des puces aux insecticides sont encore mal-connus, et mériteraient d’être étudiées, afin d’optimiser l’utilisation de ces insecticides et gérer la résistance des puces aux insecticides.
Ces recherches permettront d’émettre des recommandations au ministère de la Santé Publique, afin de s’orienter vers des mesures à prendre et les actions les plus adaptées dans la lutte contre la peste.
Ce programme de dératisation dans les prisons était un programme piloté par l’Unité Peste de l’IPM en partenariat avec le ministère de la Santé Publique (MinSan) et le Ministère de la Justice (MinJus), avec la collaboration du Comité Internationale de la Croix Rouge (CICR), un financement de l’Ambassade de Suisse.

L.R

Imprimer Imprimer

Surenchères ou ambitions mal placées

La période de fin d’année devient une proie aux arnaqueurs et acteurs des filouteries en tout genre. Malheureusement, le monde politique et celui de la presse deviennent des acteurs de ces manœuvres sournoises. Des revendications et des interpellations malveillantes en sont les manœuvres perpétrées. Quitte à dénigrer les hautes personnalités, coûte que coûte les acharnements deviennent de plus en plus personnels. Il ne s’agit plus, des fois, de dénoncer des pratiques ni des procédés ou bien des agissements, mais plutôt une sensation visant à rentrer dans la vie privée de ces hautes personnalités du pays.
Des élus, des chefs d’institution et même la Première Dame deviennent la cible de ces personnages qui ont toujours fait parler d’eux. C’est la même histoire qui se répète et parfois, il s’agit de rackets ou plutôt de manœuvres sur un fond totalement pécuniaire, pour certains. Certes, les élections approchent à la vitesse « V », mais il y a d’autres moyens de constituer son trésor de « guerre », mais pas de faire chanter quelqu’un.
Voilà que la liberté d’expression et d’opinion devient un bouclier sournois des mauvais appliquants de la démocratie. Certes, la liberté d’expression n’est pas un droit absolu et elle se trouve affectée de nombreuses limites. Rappelons que la morale et le droit d’autrui font partie de ces limites que certains osent facilement franchir.

 

Imprimer Imprimer

Cours de change : La dépréciation de l’Ariary se poursuivra en 2018

La monnaie locale, l’Ariary, continue sa courbe descendante engendrant ainsi un risque d’inflation élevé. D’ici peu et à ce rythme, l’Euro va atteindre la barre des 4.000 Ariary. lire la suite…

Université d’Ankatso : Ultimatum de 48h des étudiants

Les autorités compétentes ne sont pas au bout de leurs peines avec les problèmes qui affectent les étudiants des universités publiques. Bourses impayés, tel est le motif de nouvelles revendications de ces étudiants. lire la suite…

Marc Ravalomanana : Anniversaire en grande pompe

Tout comme l’anniversaire de son parti, le TIM, celui du président fondateur du parti a également été célébré avec fastes. Cette fois, Marc Ravalomanana n’a pas laissé passer son anniversaire sans faire la fête ! lire la suite…

Grève des transporteurs et transitaires : Une solution a été trouvée

La situation au sein du port de Toamasina a enfin été solutionnée. Les usagers, notamment, les importateurs, les exportateurs et les armateurs peuvent être tranquilles si, auparavant, ils étaient tenus en haleine depuis une semaine à cause de la menace de grève du groupement des transporteurs, des commissionnaires en douanes et des représentants des armateurs. Beboarimisa Ralava, ministre des Transports et de la Météorologie, à la tête d’une délégation du ministère, s’est rendu hier à Toamasina. lire la suite…

Filière bovine : Appui de la SFI à BoViMa

Madagascar dispose d’un énorme potentiel de croissance dans les exportations de viande. Les investissements du secteur privé ainsi que le soutien du gouvernement aux services vétérinaires pourraient porter les exportations de viande de zébu à 500 millions USD par an. La Société Financière Internationale décide de soutenir la chaîne de valeur du zébu pour stimuler les exportations de viande. lire la suite…

Bazar de Noël à Tanà : Du 18 décembre au 07 janvier 2018

Chaque année, à la même période, se tient le traditionnel Bazar de Noël. Cette année encore, l’événement sera au rendez-vous. Un seul objectif : donner l’opportunité à tous, commerçants et acheteurs, de faire la fête ! lire la suite…

Camp Ratsimandrava : Remise de matériel par l’ambassade de France

«La Gendarmerie nationale aura comme mission principale de redorer son blason par un apurement interne», dixit le Secrétaire d’Etat auprès du ministère de la Défense nationale chargé de la Gendarmerie le Général Girard Randriamahavalisoa lors d’une interview avec la presse. lire la suite…

Météorologie : Aucun cyclone ne s’est formé pour l’instant

Ce n’est pas parce qu’il pleut beaucoup en cette saison qu’un cyclone se forme quelque part… Pas de panique! Jusqu’ici, aucune formation cyclonique n’est annoncée. Ces pluies diluviennes de ces derniers jours sont seulement des pluies de saison. Selon les prévisions de la Météorologie pour cette semaine, aucun cyclone ne touchera nos terres. lire la suite…