Samedi 21 Octobre 2017

Edition du 20 Octobre 2017

Epidémie de peste : 95 morts dans tout le pays, 499 cas pour Analamanga

En marge de la déclaration des autorités compétentes selon laquelle la propagation de l’épidémie de la peste est relativement maîtrisée, le nombre de décès, apparemment dû à cette maladie, continue d’augmenter inexorablement.

La peste continue de faire des victimes alors que les responsables du Bureau National de Gestion des Risques et des Catastrophes (BNGRC) affirment que le fléau est maîtrisé.
Selon les derniers chiffres du BNGRC, la peste a fait hier encore 4 victimes au niveau national. Les 3 victimes sont constatées dans le Grand Tana, tandis que la 4ème est mise sur le compte de Toamasina. Ce qui ramène à 95 le nombre de décès.
La peste touche 39 Districts de 17 Régions de la Grande Ile dont Betsiboka, SOFIA, Menabe, SAVA, DIANA, Atsimo, Amoron’i Mania, Vatovavy Fitovinany, Boeny, Bongolava, Analanjirofo, Itasy, Alaotra Mangoro, Vakinankaratra, Haute Matsiatra, Atsinanana et Analamanga. A Analamanga, 499 cas, Atsinanana 130, Haute Matsiatra 65.
Faut-il rappeler que le Secrétaire Exécutif du BNGRC, Venty Thierry, avait annoncé récemment que la situation est sous contrôle et que la peste est maîtrisée dans tout Madagascar ?
Le BNGRC est aidé par le PNUD dans le déploiement de ses équipes dans les Districts affectés.
L’UNICEF appuie également les efforts du ministère de la Santé Publique, dans le cas de la ville de Toamasina.
Des dispositifs de contrôle sanitaire sont mis en place. Des sensibilisations communautaires sont opérées au niveau national.
Le BNGRC fait des recommandations pour rendre plus opérationnels les dispositifs en place et des thermomètres-flash sont mis à la disposition des services pour dépister la maladie de manière à endiguer plus rapidement la propagation.

RMT

Imprimer Imprimer

Malaise social

Sans qu’on n’y prenne garde, les indices de malaise social se sont accumulés ces derniers jours, à Madagascar. En dépit de l’apparence du pays qui est celle d’une eau qui dort (socialement)… Plusieurs facteurs sociaux ont convergé cette semaine et qui avaient tous un point commun : la peur de l’épidémie de peste, des écoles fermées, hausse de prix du riz qu’on n’a pas réussi à maîtriser depuis le cyclone Enawo, et enfin, les coupures de courant qui sont toujours d’actualité.
Après le phénomène de vindicte populaire, la santé devient la priorité de tous les Malgaches, conformément au proverbe «Santé vaut mieux que richesse». Ce proverbe laisse entendre qu’avoir une bonne santé est beaucoup plus précieux que posséder des richesses matérielles. En effet, sans la santé, la richesse ne servirait pas à grand-chose. Que pourrait-on faire avec tout l’argent du monde face lorsque l’on souffre d’une maladie incurable ? Mais, la peste est bel et bien une maladie curable si elle est traitée à temps, selon les explications des responsables du Ministère de la Santé.
L’on peut, néanmoins, dire qu’une bonne qualité de vie nécessite le maintien d’un état de santé suffisamment bon. Ainsi, la santé doit être considérée politiquement comme une priorité, car de l’effectivité d’un certain état de santé pour chaque individu dépend largement la possibilité d’accéder à l’emploi et aux revenus et de réaliser ses projets de vie en fonction de sa propre conception de la «bonne vie».
Avec cette épidémide de peste, bon nombre de personnes s’accordent à dire que les citoyens malgaches manquent d’éducation. D’où la propagation rapide de la maladie. Un autre proverbe dit «qu’il vaut mieux prévenir que guérir». Si nous avons fait de notre priorité la propreté, notre pays ne sera pas dans cet état critique. La politique de santé doit développer de nouveaux instruments de prévention plus ciblés, à destinations des publics pour qui la santé est souvent perçue comme un problème à oublier avant d’être une opportunité à saisir. Les populations en situation de pauvreté indiquent fréquemment que leurs difficultés de santé ne sont pas leur priorité…

Imprimer Imprimer

JIRAMA : 100 milliards Ariary d’impayés des abonnés

La JIRAMA apporte progressivement des améliorations à ses installations afin d’optimiser les approvisionnements en eau et électricité de tous les abonnés de tout le pays et de satisfaire ces derniers. Mais pour ce faire, la JIRAMA aura besoin de recouvrer tout son argent auprès des abonnés… lire la suite…

Décès d’Albert Zafy : Lettre de condoléances de Macron

Les réactions au décès de l’ancien Chef d’Etat le Pr Albert Zafy continuent de fuser de partout. La France, elle, n’a pas manqué de réagir et d’exprimer sa compassion à la peine éprouvée par tout le peuple malgache pour cette grande perte. lire la suite…

Assemblée Nationale : Contrôle médical de la peste obligatoire pour les députés

L’Assemblée Nationale reste vigilante face à l’épidémie de la peste. Le Bureau permanent de cette institution, en collaboration avec le ministère de la Santé publique, multiplie les actions destinées à endiguer la propagation de ce fléau qui sévit dans le pays depuis le mois d’août dernier. Outre les opérations d’assainissement et d’aspersion de pesticides, l’on s’attaque au contrôle sanitaire à l’endroit des députés. lire la suite…

Mektoub Omar El Camille : “La mort d’Albert Zafy est une grande perte pour la nation”

Les réactions au décès de l’ancien président de la République, le Professeur Albert Zafy continuent de fuser de toutes parts. Mektoub Omar El Camille, responsable de formation, d’étude et de recherche à la Mosquée d’Ambatonakanga et non moins fidèle compagnon de lutte du professeur Albert Zafy n’a pas manqué d’apporter son opinion. lire la suite…

Groupement des Pétroliers de Madagascar : 50 millions Ariary pour le ministère de la Santé

Les partenaires techniques et financiers de Madagascar continuent d’apporter leurs contributions dans le cadre des actions de riposte à l’épidémie de peste. Le GPM s’est manifesté en octroyant un chèque de 50 millions d’ariary, à son tour. lire la suite…

Ministère de la Santé : Le nombre de cas de peste a diminué en 3 jours

Le Gouvernement, par le truchement du ministère de la Santé Publique, maîtrise-t-il réellement l’épidémie de peste ? C’est, en tout cas, ce que le Pr Lalatiana Andriamanarivo entend prouver. Le ministre de la Santé Publique a effectivement annoncé hier, à l’occasion d’une conférence de presse, donnée dans les locaux de son établissement d’Ambohidahy, que la situation s’améliore et qu’aucun cas de peste n’a été confirmé depuis 3 jours maintenant et que le nombre de décès est en baisse constante, se référant ainsi à la courbe épidémiologique, qui fait quotidiennement l’objet de mise à jour. D’après les explications du ministre, seuls des cas probables ont été relevés. lire la suite…

Prix du riz : Des sanctions aux opérateurs opportunistes

Face à la hausse de prix du riz sur le marché malgache, les autorités décident d’en importer 30.000 tonnes. lire la suite…

Miss Monde 2017 : Felana Tirindraza représentera Madagascar

Pour la première fois, Madagascar, par la voix du Comité Miss Madagascar, alignera une candidate à la compétition internationale Miss Monde 2017. Felana Tirindraza, notre 1ère Dauphine Miss Madagascar, arborera l’écharpe malgache à la finale de cet événement. lire la suite…