Lutte contre l’insécurité : Les militaires déployés dans toutes les zones rouges

En dépit des efforts concédés par les autorités et l’ensemble des Forces de l’ordre, l’insécurité sévit toujours dans le pays.

Le gouvernement observe des mesures draconiennes dans la lutte contre l’insécurité, particulièrement le phénomène Dahalo. «Désormais, il n’y aura plus aucun endroit ni localité qui ne sera pas accessible aux Forces de sécurité et à l’administration», a lancé le Premier ministre Christian Ntsay samedi dernier dans la Commune de Mahazoarivo, du District d’Isandra. Dans ce District, une dizaine de Communes sont classées zones rouges et la plupart de celles-ci sont encore inaccessibles aux Forces de sécurité du fait qu’elles soient devenues des repères des dahalo. Le Premier ministre a été plus que ferme samedi : dorénavant, ces Communes ne seront plus classées zones rouges.
Le Premier ministre a lancé cet appel contre les dahalo en s’adressant à toute la population malgache. «Les habitants doivent prendre leurs responsabilités et oser dénoncer tout acte suspect ou des personnes suspectes», a-t-il lancé à cette occasion. L’instauration de la sécurité est l’affaire de tous. Des mesures seront prises, a toujours fait savoir le Premier ministre. Les responsables de la sécurité du pays sont en train de mettre en place des stratégies pérennes afin d’éradiquer le phénomène Dahalo.

Après la sécurité, le social de la population

Le Premier ministre Christian Ntsay a visité la ville d’Antalaha hier. Après des jours d’attente de la population d’une prise de responsabilité des dirigeants concernant la montée des eaux et inondations dans cette ville, une délégation gouvernementale, conduite par le Premier ministre Christian Ntsay, du ministre de l’Intérieur et de la Décen- tralisation Tianarivelo Razafimahefa et du Directeur Général du Bureau national de la gestion des luttes contre les risques et catastrophes, s’est rendue sur place.
Cette délégation conduite par le Premier ministre a visité les quartiers les plus affectés par les inondations. Christian Ntsay a invité la population à respecter les mesures et les directives mises en place par l’administration locale quant à l’assainissement des canaux et caniveaux bordant ou passant près de ces quartiers. «Ces inondations sont dues à des caniveaux et canaux d’évacuation d’eau obstrués. J’invite ainsi la population riveraine à ne plus jeter des ordures dans ces caniveaux et à ne plus effectuer des constructions illicites», a lancé le Premier ministre Christian Ntsay. «La population devra se conformer à ces mesures élémentaires, au lieu des décisions plus contraignantes que l’Etat prendra au cas où ces mesures ne seront pas suivies» a-t-il lancé.
Depuis une semaine environ, plusieurs quartiers du District d’Antalaha vivent sous les eaux. Quelques jours avant la fête de la Nativité, des pluies diluviennes se sont abattues sur la Région Nord-Est du pays. La population locale est dans les eaux depuis la veille de Noël jusqu’à ce jour. La visite de cette délégation gouvernementale devra apporter du réconfort à cette population meurtrie par ces montées des eaux.

Velo Ghislain

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.