Air Madagascar : Le prêt de la Deutsche Bank intégralement débloqué

L’apurement des dettes fait partie des grands défis de la compagnie nationale Air Madagascar. Bien que des avancées soient constatées, des dettes restent à àpurer Un prêt avait était contracté par l’Etat malgache au profit de la compagnie Air Madagascar pour lui permettre d’apurer ses dettes. Aux dernières nouvelles, l’argent de la Deustche Bank a été débloqué.

“Le reste du prêt de la Deutsche Bank contracté par l’Etat malgache a été débloqué en totalité. Ce qui permettra à la compagnie Air Madagascar de continuer à régler ses dettes” confie Eric Koller, PCA de la compagnie nationale. Il remercie ainsi la direction générale du trésor et le ministère de l’économie et des finances.
Tel qu’il est prévu dans le business plan, les trois premières années consistent en un redressement de la compagnie avec un paiement des dettes. Un travail important a déjà été réalisé au niveau du règlement de la dette de la compagnie nationale. Outre les 303 milliards Ar de dettes, il existe des dettes cachées. Pour rappel, le prêt de la Deutsche Bank est de 41 millions USD. Une grande partie avait déjà été débloquée auparavant. Le déblocage du reste allège la compagnie nationale. Elle doit faire face à des décotes et avait besoin de cette trésorerie.
Eric Koller a par ailleurs touché mot sur l’intervention technique obligatoire sur les deux A340 de la flotte d’Air Madagascar suite à la directive de l’Autorité de l’Aviation Civile Européenne (EASA) et qui touche plusieurs compagnies aériennes. Cela est indépendant de la volonté de la compagnie. Pour continuer à satisfaire la clientèle en cette haute saison, Air Madagascar a loué un Boeing 747 il y a quelques jours et un A380 qui s’est posé pour la première fois dans l’histoire de Madagascar à Ivato. Ce qui coûte cher, la location étant de 300.000 dollars pour le trajet.

Airmad, Air France

L’audience collégiale sur le litige commercial opposant Airmad à Air France était prévue pour hier. Les avocats des deux parties sont sur place tout comme la direction générale d’Air Madagascar et le partenaire stratégique. Les reports successifs qui ont eu lieu jusqu’ici ont été motivés par la nécessité de dossiers et informations complémentaires. Un nouveau report en collégial a-t-il ou non eu lieu ? A l’heure où nous mettons sous presse, aucune information ne nous est encore parvenue. Quoiqu’il en soit, à un moment donné, il faudrait que le jugement se fasse.

C.R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.