Exportation de vanille : Ouverture de la campagne le 15 Octobre

Pourvoyeur de devises et produit d’exportation, la vanille occupe un rôle majeur dans l’économie du pays. Le secteur se doit d’être professionnel pour ne pas ternir le marché et l’image du pays.

L’ouverture de la campagne d’exportation de vanille est annoncée pour le 15 octobre 2019. Cette date a été communiquée au cours du Conseil de Gouvernement du 09 Octobre dernier. De source auprès du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA), les acteurs s’attèlent aujourd’hui à entrer dans cette phase importante pour la chaîne de valeur de cette filière. Cette phase a été précédée d’une étude des dossiers de demande d’agrément, encadrée par les textes régissant l’ensemble de la filière, à savoir le respect d’obligations administrative, sociale et fiscale, appuyée d’un audit du magasin de la société demanderesse.
L’instauration d’un environnement propice au développement de la filière vanille figure parmi les priorités de l’Etat malagasy, fidèle au Velirano pour lequel le Président de la République de Madagascar s’est engagé. Le MICA a pour rôle de s’assurer que cet environnement bénéficie non seulement aux opérateurs mais contribue également au bien-être de la population, des agriculteurs aux producteurs et que la richesse de cette filière se reflète au niveau des régions productrices. Dans sa démarche d’appuyer concrètement les secteurs stratégiques à l’export, le Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat encourage les initiatives entrepreneuriales et novatrices ainsi que la professionnalisation des filières d’activités.

Agréments
Sur les 207 demandes, l’Etat n’a délivré que 109 agréments dont 33 concernent de nouveaux exportateurs. Certaines sources déplorent que plus de la moitié sont inconnus dans le monde de la vanille, n’ont pas d’employés, ni de magasins…Par ailleurs, des acteurs de la vanille qui sont installés depuis des décennies dans les régions productrices, qui ont des infrastructures visibles, qui ont investi énormément pour se mettre aux normes selon la demande des clients extérieurs ont vu leur demande d’agrément rejeté. Nombreux sont ceux qui ont déjà investi en achetant de la vanille car la campagne a déjà commencé depuis le mois de juillet. Beaucoup ont déjà signé des contrats qu’ils doivent honorer dans quelques semaines et d’autres ont déjà reçu des financements. Ils ont ainsi demandé au Ministre du Commerce, de l’Industrie et du Commerce, de revoir ces demandes d’agrément et de sortir une nouvelle liste avant l’ouverture de l’exportation le 15 Octobre.
Le MICA ne manque pas de préciser qu’afin de s’assurer du respect des bonnes pratiques spécifiques à la vanille, des éclaircissements ont été demandés aux sociétés ayant fait l’objet de refoulement lors des précédentes campagnes. Pour les nouvelles demandes d’agrément, une expérience sérieuse en exportation de produits agricoles similaires a été exigée en addition. L’on apprend par ailleurs que suite à l’apport de précisions techniques complémentaires pour certains dossiers, une liste additive est en cours de préparation. Cette liste est le fruit d’un dialogue réussi entre le secteur public et le secteur privé, illustré par une revue au cas par cas des exportateurs ayant soumis une demande
La tolérance zéro sur la corruption tant dans l’octroi d’agrément que dans le bon déroulement de la campagne est également un mot d’ordre au sein de ce Ministère. A cet effet, le bureau des doléances du MICA accueillera favorablement les réclamations.

C.R

 

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.