Ambilobe : Saisie de bois de bonara

Les crimes environnementaux se multiplient depuis la période de crise sanitaire. De source auprès de la Direction Régionale de l’Environnement et du Développement Durable (DREDD) de DIANA, 72 blocages de bois Bonara (bois d’Ebénier d’Orient) viennent d’être saisis à Ambilobe. Au mois de Mai dernier, un tracteur transportant 30 blocages de Bonara avait été appréhendé toujours à Ambilobe, et le cas n’est pas isolé. Le 24 juin dernier, une descente opérée dans la forêt primaire de Besangaomby, d’Ambanja a permis de prendre sur le fait 5 individus en pleine coupe illicite.
De nombreux observateurs estiment que la crise sanitaire engendre une crise économique ainsi qu’une crise sociale qui conduit à une crise environnementale. «Les gens ont faim, ils n’ont pas de quoi se mettre sous la dent et ils se rabattent sur la forêt. D’où les coupes illicites, le charbonnage, le braconnage…qui s’intensifient dans les quatre coins de l’île pour vivre, voire survivre en ces temps difficiles ».
Quoi qu’il en soit, des brigades mixtes sont mobilisées dans les directions pour endiguer ce fléau.

Claudia R.

Imprimer Imprimer
Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.