Coronavirus : Le FFKM gravement impacté par la crise sanitaire et économique

A l’instar des édifices cultuels des régions Analamanga et Atsinanana, ceux des régions Ihorombe et Ihosy viennent également d’être fermés, selon décision du FFKM.

Le Conseil Chrétien des Eglises de Madagascar (FFKM) paie un lourd tribut au Coronavirus. Le président en exercice du Conseil a été emporté par la Covid-19 au mois de juillet dernier. Des prêtres missionnaires catholiques italiens, un pasteur luthérien malaisien, deux pasteurs présidents de l’Eglise luthérienne de Madagascar (FLM) et des pasteurs de la FJKM, ont également succombé au coronavirus. Le dernier en date est le pasteur et à la fois ancien Sénateur de Madagascar, François Rabe qui vient de décéder. Dans les premiers cas enregistrés en mars dernier figuraient déjà de hauts dignitaires d’Eglise.
La crise sanitaire a durement impacté le monde cultuel malgache. Mais les églises ne sont pas non plus épargnées par la crise économique. En effet depuis 4 mois, le FFKM traverse de grandes difficultés économiques à cause de la fermeture de ses églises pour éviter la propagation du virus parmi les fidèles. D’aucuns n’ignorent que la quête et les offrandes constituent leurs seules ressources pour assurer leur fonctionnement et la rémunération des prêtres, pasteurs et dirigeants.
Dès le début du confinement, dans les régions Analamanga et Atsinanana, principaux foyers de l’épidémie, la fermeture totale des temples, églises et mosquées a été décrétée par les autorités. Toutefois, une lueur d’espoir s’est profilée lorsque deux mois plus tard, un déconfinement partiel avait été décrété. Ces lieux de culte allaient pouvoir rouvrir avec le lot de mesures de précautions et de restrictions. Un mois plus tard, la fermeture a une nouvelle fois été imposé pour cause de reconfinement. Et compte tenu de l’expansion de l’épidémie, des recommandations ont même été données aux pasteurs d’éviter toute visite à leurs paroissiens, et encore moins de recevoir du monde.
Les autres régions du Sud comme Ihorombe et Ihosy n’étaient pas concernées par ces mesures de fermeture des églises. Cependant, depuis la recrudescence des cas confirmés de Covid-19, la branche locale du Conseil Chrétien des Eglises de Madagascar (FFKM) d’Ihosy a décidé de fermer ses églises depuis hier.
Un membre de ce Conseil a expliqué que plusieurs cas suspects sont signalés dans la ville dont des hommes d’église qui présentent des symptômes de la maladie comme la fièvre ou la perte de goût et de l’odorat. C’est la raison pour laquelle les responsables des Eglises Chrétiennes de la localité se sont réunis samedi dernier et ont décidé de fermer les édifices cultuels.

Marc A.

Imprimer Imprimer
Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.