RN 5 : La route Toamasina – Foulpointe en béton

Vue que cette région de la grande île présente un climat pluvieux, une route en béton a été la solution quant au problème au niveau de la RN5.
Les travaux sont en cours. Le Président de la République Andry Rajoelina y a fait une descente.

Le Président de la République compte transformer en région moderne la partie Est du pays. Beaucoup de projets ambitieux sont en réalisation dans les régions Atsinanana et Analanjirofo. Le chef de l’Etat suit de près l’avancée des différents projets en cours dans ces régions. Accompagné par Hajo Andrianainarivelo, Ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et des Travaux Publics, Andry Rajoelina a constaté de visu la progression des travaux de construction de la voie rapide de 10km reliant le port de Tamatave à la RN2. Il s’est entretenu avec les techniciens à Tanandava. De ce fait, on sait que les travaux de construction de cette voie rapide seront achevés dans un an et demi, plus précisément vers mi-février 2021. La délégation conduite par le Président de la République a également effectué une visite des lieux sur l’emplacement des « building mora ». Les travaux proprement dit débuteront d’ici peu, a déclaré le chef d’Etat lors de cette tournée à l’Est.

Construction en bétonde la RN5

La délégation conduite par le Président de la République Andry Rajoelina n’a pas manqué de visiter un autre chantier, toujours dans l’Est du pays. Le Président de la République a effectué une descente sur terrain pour voir l’avancée des travaux de construction de la RN5 réaliant Toamasina à Soanierana-Ivongo, le 15 septembre dernier. Cette route nationale, comme toutes celles à travers l’île, sera renforcée et construite selon les normes afin que les prochaines générations puissent en profiter, a rassuré le Président de la République. Comme l’Est du pays enregistre une forte quantité de précipitations, le régime en place a choisi la construction en béton de la RN5. Et ce parce que les routes à structure de béton seraient plus résistantes aux fortes pluies, d’après les précisions d’Andry Rajoelina. Hajo Andrianainarivelo a souligné que la première partie des travaux qui durera 4 mois ne concerne que les points noirs.

Vola R

Imprimer Imprimer

Ce contenu a été publié dans Ma-LAZA. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.